{gallery /}

L'Abbaye maritime de Notre-Dame de Beauport
 

 

L'Abbaye maritime de Notre-Dame de Beauport, en Bretagne, est une des rares abbaye sur les bords de mers, située dans un climat relativement doux elle profite, comme l'Île de Bréhat, d'une nature abondante et diverses dont les religieux profitèrent pour créer d'importants vergers en y implantant notamment des figues. L'abbaye fut en partie fortifiée avec une enceinte entourant l'ensemble du bâtiment, il ne reste cependant plus grand chose.


Restaurée depuis 1993, l'Abbaye de Beauport fait partie des étapes intéressantes notamment pour visiter l'Île de Bréhat. Si elle a depuis la révolution française abandonnée une vie religieuse, l'abbaye est depuis la fin du XXe siècle un lieu où diverses manifestations y sont organisées : expositions diverses, spectacles etc


 


Informations
  •  Adresse : Jardins de l'Abbaye de Beauport ,Kérity, 22500 - Paimpol
  •  Google Maps : Carte
  •  Téléphone :  02 96 55 18 58
  •  Heures d'ouvertures & Visites de l'abbaye de Beauport :
  •  Ouverte tous les jours, tarif de la visite  ( 2013 & 2015 ) : 5.5€

    de 10h à 12h et de 14h à 18h du 15 mars au 15 juin

    de 10h à 19h du 15 juin au 30 septembre.

    de 14h à 17h du 1er octobre au 15 mars

 

Historique
  source : source sur place, site officiel,

L'abbaye de Beauport fut fondée en 1202 par le comte Alain Ier d'Avaugour, seigneur de Goello et comte de Penthièvre. Il est possible que ce dernier fut inhumé, avec sa femme Jeanne de Bretagne, dans l'abbaye.

Après la construction des bâtiments, le comte Alain apporte à l'abbaye une riche dotation confirmée par le pape Innocent III. Des renforts, religieux Prémontrés, de l'abbaye de La Luzerne furent également mis à contribution.Ils y cultiveront les pommes à cidre dans le verger alentour, tandis que les moutons broutent dans les pré-salés. Il y travaillèrent la terre en créant des vergers à pommes et à figuiers, un potager mais aussi une roseraie et un jardin à la française. Plantations qui sont toujours utilisées aujourd'hui.

Les reliques de Saint-Maudet furent amenées par l'évêque La Mouche, fête qui fut célébrée pendant plusieurs siècles le 18 novembre par les religieux. Le frère d'Alain offrit son château de Ravendale et d'autres biens en Angleterre, il y joignit notamment le patronage de neuf cures.

L'abbaye de Beauport aux nombreux privilèges offerts par les Papes apportèrent aux religieux d'importants tracas des évêques de Saint-Brieuc qui dès 1246 tentèrent de soustraire l'administration des cures de l'Abbaye. Jusqu'en 1433, date à laquelle le Pape Eugène IV ordonna les jugements rendus par ses prédécesseurs, il eut plusieurs procès et même l'enfermement de l'abbé Jean Boshier.

Jean V, duc de Bretagne, rendait régulièrement visite à l'abbaye de Beauport lors de la présence de Jean Boshier. L'abbaye avait 25 religieux , un noviciat et desservait 14 paroisses dans divers diocèses.

Pendant la Révolution Française, l'abbaye devient une fabrique de poudre à canon, puis une étable , une mairie, puis elle devient une école pour le village de Kérity et pour finir un comte slave achète les bâtiments en 1845.

L’abbaye de Beauport est inscrite aux monuments historiques en 1862 grâce à Prosper Mérimée.

En 1993, le Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres achète le bâtiment avec l'aide de la Ville de Paimpol, de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo, du Conseil Général des Côtes d'Armor, du Conseil Régional de Bretagne, du Ministère de la Culture et de l'Europe.

L'abbaye est restaurée et réhabilitée, elle retrouve en partie sa fonction initiale avec des roseraies, des vergers et des plantations.



 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}abbayes-eglises/bretagne/abbaye-beauport{/gallery}