{gallery /}

 

 

Cathédrale Sainte-Croix Orléans

 

Cathédrale Sainte-Croix à Orléans

 

 

   La cathédrale Sainte-Croix que nous voyons aujourd’hui ,aussi surprenant que cela puisse être, est en grande partie édifiée entre le XVIIe pour finir vers le milieu du XIXe. Seul le Choeur de l'église est du XIVe siècle, elle n'a donc pas l'aspect général que Jeanne d'Arc aurait pu voir en 1429-1430.

 


Informations
  •  Adresse : Place Sainte-Croix - 45000 Orléans
  •  Téléphone :   02 38 77 87 50
  •  Heures d'ouvertures & Visites  :

  • Ouverte tous les jours de 9h30 à 18h30, la cathédrale est située juste à côté de l'Office de Tourisme.

 

Historique
   sources : (1) petit guide , cathédrale Sainte-Croix d'Orléans , éditions du signe ( vendu dans la cathédrale pour 2 euro en 2012, que je conseille vivement à acheter uniquement sur place ) - (2) Notice historique et descriptive de l'église cathédrale de Sainte-Croix, par A. A. Genty ( 1848 )

 


Cathédrale Sainte-Croix Orléans ( Nef )

  • La première église, située à l’emplacement de l’actuelle Cathédrale Sainte-Croix, a été édifiée vers 353 ou 375 pour la Basilique qui pourrait être proche de celle de Saint-Paul-Hors-les-Mures à Rome consacrée en 324. Selon la croyance chrétienne, lors de la consécration de la basilique d’Orléans une main serait apparue au-dessus de la basilique. Saint-Euverte, alors évêque, interrompu la cérémonie.
  •  
  • En 451, la ville d’Orléans est assiégée par l’armée d’Attila, l’évêque Saint-Aignan pria dans la basilique romane, qu’il a fait agrandir, pour stopper les envahisseurs. Mais c’est surtout l’action du « dernier romain »  le Général Aetius, aidé de Mérovée et de Théodoric, qui va libérer Orléans ainsi qu’une grande partie de la Gaule des Huns, aidé des Germains, à la bataille des Champs Catalaunique.
  • Il reste encore aujourd’hui des fragments de mosaïques des églises construites au VIe et VIIIe siècle qui sont observables dans le sous-sol archéologique.
  • Probablement à la fin du VIIIe et début IXe, un édifice carolingiens à rotonde vient se rajouté à la Basilique.
  •  
  • Charles II, dit « le chauve », y est sacré le 6 juin  848, petit-fils de Charlemagne il est d’abord Roi d'Aquitaine puis  roi de Francie occidentale de 848 à 877 et fini par être empereur d'Occident en 875.
  •  
  • En 865, les Normands ont ruiné une majeure partie de la Basilique.
  •  
  • Eudes, appelé aussi Odon, y est sacré en 888 (1) : selon Wikipédia d’autres sources ça serait à Compiègne et pas à Orléans.
     
  • En 972, Hugues Capet fait baptiser son fils Robert, futur Robert le Pieux, dans la basilique.
     
  • En 999 (2) ou 989 (1), un incendie détruit quasiment toute la ville, la Basilique est entièrement brûlée excepté deux tours et le portail, ces éléments seront détruits en 1726.
     
  • Arnoulx, Evêque d’Orléans, fait reconstruire l’église au XIe cette fois-ci en une cathédrale.
     
  • 1087, Philippe Ier, inhumé à l’abbaye de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire, fait rajouter un chœur avec déambulatoire.
     
  • 1108, le 3 août,  Louis VI dit « le Gros », est sacré roi à Orléans.
     
  • La cathédrale s’effondre en 1227, les premiers travaux pour la reconstruction interviendront qu’en 1287.
     
  • 1278, Robert de Courtenay alors évêque, cousin de Saint-Louis et petit-fils de Louis VI dit « le Gros » veut reconstruire la cathédrale. Il va s’employer à trouver des fonds, en grevant ses revenus de son évêché et en utilisant les ressources naturelles ( forêt , carrières ). Il décède cependant avant que les travaux prennent formes.
     
  • Alors que le chœur menace de ruine, qu’une partie de la Nef ainsi que des ailes s’écroulent en  1286, Gilles de Pastay, avec l’argent réunit par Robert de Courtenay, et l’aide de Philippe-le-Hardi ainsi que par la suite de Philippe-le-Bel, entreprend le début des travaux le 11 septembre 1287.
     
  • C’est en 1329 que le chœur est inauguré.
     
  • En 1429, le 29 avril,  alors que la cathédrale est toujours en construction, Jeanne d’Arc vient prier dans le cœur de Sainte-Croix avant la libération définitive d’Orléans par la Pucelle le 8 mai. Elle logea dans l’actuelle maison Jeanne d’Arc à Orléans, détruite en grande partie en 39-45 mais reconstruite presque à l’identique depuis.
     
  • 1479, les croisillons de la cathédrale commencent à être édifiés. Le clocher en forme d’obélisque faisait alors 108 mètres d’hauteur.
     
  • 1562, Orléans est prise par les calvinistes, voir Jean Calvin né à Noyon, et pille sans vergogne Orléans et la cathédrale qui est fortement endommagée. Le Prince de Condé qui veut éviter sa destruction totale  fait murer les portes. Mais Théodore de Bèze, furieux de la paix annoncée entre les Protestants et les Catholiques, désobéit à son chef et s’introduit dans l’église par les fenêtres dans la nuit du 23 mars 1568. Ils font sauter par la mine les quatre plus gros piliers qui entraînent dans leur chute le clocher qu’ils soutenaient et une grande partie de l’église (2). Les trois quarts de la cathédrale alors édifié sont rasés. Pendant un temps les offices religieux se feront dans l’Hôtel-Dieu, voir dans des maisons, jusqu’à que Charles IX entrepris des travaux urgents en 1569, notamment de faire fermer le cœur et rétablirent les portes et fenêtres.
     
  • 1598, Henri IV de passage à Orléans fait libérer des fonds pour reconstruire la cathédrale.
  • 1601, le 18 avril, il vient avec la Reine poser la première pierre, une plaque commémorative s’y trouve toujours à l’emplacement, malgré qu’elle est été descellée en 1793 et replacée en 1814.
  • 1622, une première tranche importante de restauration est terminée sous Louis XIII dont le croisillon Nord.
  • 1642, un clocher est édifié mais détruit en 1691 car instable.
  • 1662, la construction du croisillon du sud est entamée.
  • 1685, la voûte de la grande Nef est réparée et en place.
  • Dès 1690, l’intérieur commence à être aménagé et décoré.
  • 1707, nouveau clocher, celui qui existe encore aujourd’hui est terminé pour un coût de 40 000 francs.
  • 1739, les deux grandes tours actuelles commencent à  être élevées.
  • 1790, fin des travaux des grandes tours, 8 000 000 francs auront fallu pour la contruction.
  • 1829, fin officiel des travaux de reconstructions de la cathédrale.
  • 1855, la cathédrale devient Basilique.
  • 1898, un bourdon et une sonnerie de cloches sont installés dans les tours. Il existe une bourdon Jeanne d’Arc ( voir cette vidéo ).
  • 1904, les voûtes du cœur s’écroulent en partie.
  • 1940-1945, Orléans est fortement endommagée par les bombardements, la cathédrale quoique sévèrement abîmée est cependant assez rapidement restaurée.
  • 2012, pour les 600 ans de la naissance de Jeanne d'Arc, la Patrouille de France passe pour la première fois au dessus de la Cathédrale.

Cathédrale Sainte-Croix Orléans, 2012, 600 ans Jeanne d'Arc Jeanne d'Arc défilée, 2012, 600 naissance, Rue Jeanne d'Arc devant la Cathédrale Sainte-Croix

Á gauche la cathédrale de nuit lors des 600 ans de la naissance de Jeanne d'Arc, à droite le défilé à Orléans le lendemain en 2012.

 

Embrasement de la cathédrale Sainte-Croix fin XIXe- peinture Charles Dominique la Halle, Musée d'Orléans, acquisition 2010Embrasement 3d de la cathédrale Sainte-Croix

Embrasement de la cathédrale au XIXe (à gauche ) et au XXIe siècle ( à droite ), pendant les fêtes Johanniques.

 

Chronique de l'établissement du 8 mai , ce texte détail une rencontre dans la Cathédrale de Sainte-Croix quelques heures avant la libération d'Orléans.

"Et après, elle s'en alla à l'église Sainte-Croix, et là elle parla à Messire Jean de Mascon, docteur, qui était un très sage homme, lequel lui dit : « Ma fille, êtes-vous venue pour lever le siège ? » A quoi elle répondit : « En nom Dieu, oui ». « Ma fille, dit le sage homme, ils sont forts et bien fortifiés, et ce sera une grande chose que de les mettre hors ». La Pucelle répondit: « Rien n'est impossible à la puissance de Dieu ». Et en toute la ville elle ne fit honneur à aucun autre."

Texte probablement écrit entre 15 à 25 ans après la libération d'Orléans selon Ayroles en 1897, si il reste une incertitude sur sa datation il est au moins du XVe, une copie du XVIe se trouve à Saint-Pétersbourg ! voir le texte complet ici 

 

 

Photographies
 

{gallery}abbayes-eglises/cathedrale-sainte-croix-orleans{/gallery}