{gallery /}

 

 

Château du Birkenfels

 

Château de Birkenfels, entrée

Perché à 683 m d’altitude, le château du Birkenfels date du XIIIe. Il est en Alsace, dans le Bas-Rhin. Dans un bel état encore aujourd'hui, il permettait de surveiller l'ancienne route romaine allant du Mont-Saint-Odile au champ du Feu et à la vallée de la Bruche. Il est accessible uniquement à pied, mis à part le fait que le chemin monte 'sévère', il est facile d'accès.

Pas très loin, quelques centaines de mètres, vous trouverez aussi le Château du Dreistein, une partie du mur dit "païen" avec la porte de Koeberlé et aussi le Château de Kagenfels.

Article connexe. Châteaux d'Alsace.

cb

 


Informations
  •  Téléphone :   
  •  Heures d'ouvertures & Visites  :

  • Accès libre toute l'année, parking possible en voiture à 20mn à pied. Inaccessible en voiture. Il y a un petit raccourci identifié par ce panneau et le chemin se suit avec ce signe.

 

Historique & Description
  sources : xxxxxxxx

 

Construit vers 1260 dans la forêt d'Obernai, par Burkhard Beger  vassal de l'Evêque de Strasbourg, il restera dans la même famille jusqu'en 1532. C'est la famille de Mundolsheim qui en sera le propriétaire jusqu'à la Révolution.

Construit pour durer, en grès rose, très compact,  le château est composé à son origine d'une enceinte avec un chemin de ronde protégeant la haute cour. Pour y accéder une simple porte vers la haute cour, puis pour accéder au donjon existe un passage avec deux tourelles carrées dont l'une d’elles, celle qui permettait le passage, était défendue par 3 meurtrières. Les deux tourelles basses étaient franchissables probablement par  une passerelle en bois amovible.

Le donjon, ou logis était composé de trois étages avec des meurtrières au rez-de-chaussée, et fenêtre à meneau à simple branche au premier étage. On remarquera au rez-de-chaussée que certaines meurtrières ont des encoches permettant très probablement de les fermer, évitant courant d’air et perte de chaleur. Ces meurtrières quoique bien placées n’avaient donc aucune autre fonction, mais devaient sûrement faire partie des pièces habitées.  

Le premier étage est composé de fenêtres à meneau avec coussiège pour lire et surveiller les alentours. Il y a cependant une grande fenêtre surplombée également à l’étage supérieur d’une autre  grande fenêtre. La fenêtre du dernier étage existant possède sur son sommet un arc de décharge assez fréquent à cette époque, permettant comme son nom l’indique de réduire la charge sur la fenêtre.

La tour pentagonale qui jouxte le logis, est assez étrange, même si sa forme pentagonale n’est pas exclusive en Alsace. Par contre la latrine, de belle qualité, au sol, n’était accessible que par l’étage supérieur du donjon. Par ailleurs curieusement je n’ai vu aucune trace d’un quelconque étage intermédiaire entre l’étage supérieur et le sol, il n’est pas impossible donc que cette partie inférieure ait pu servir de prison avec un accès unique via le sommet. L’ouverture faite aujourd’hui entre la petite tour et le donjon n’est pas d’origine.




 

Photographies
 

{gallery}chateau/chateaux-alsace/chateau-birkenfels{/gallery}