{gallery /} Château de Martainville, Normandie

 
Le château Martainville est situé en Normandie à 17km au Nord-Est de Rouen. Belle architecture de la « Ière Renaissance », il a l’avantage d’être particulièrement bien entretenu et surtout très « meublée » même si l’époque ne correspond pas forcément à celle de la construction ou de la renaissance.

Transformé en Musée des Traditions et Arts Normands, géré par le Conseil Régional, il abrite une importante collection de mobilier du « Haut-Normand » en retraçant l’évolution du XVe au XIXe. Les meubles et les objets de la vie quotidienne des Normands du XVIIIe aux XIXe siècles. Au dernier étage du château retrace l’histoire du textile , des costumes Normands avec des tableaux, bijoux , coiffes du XIXe. Les communs présentent une exceptionnelle collection de machines et outils agricoles.

Le domaine possède encore un très beau colombier hexagonal, un four à pain, un puits à colombages et une charreterie.

 

Informations
  •  Adresse : Musée des Traditions et Arts Normands, Château de Martainville, 76116 Martainville-Epreville
  •  Téléphone :  02.35.23.44.70
  •  Heures d'ouvertures & Visites  : 
  • Ouvert tous les jours sauf le mardi et le dimanche matin :

    de 10h à 12h30 et de 14h à 18h (17h du 1er octobre au 31 mars)
    le dimanche de 14h à 18h30 (17h30 du 1er octobre au 31 mars) 

    Fermé les jours fériés suivants : 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre.

 

Historique
   sources : chteau de Martainville

 

 
Jacques le Pelletier, fils d’un riche commerçant de Rouen, fait édifier le château vers 1485, après avoir acheté le fief de Martainville en 1481 qui comportait alors 25 hectares.

Initialement construit, en brique cuites sur place comme il est de coutume dans la région et de pierre des carrières de Vernon, juste après la guerre de Cent-Ans en 1475 comme château fort, il est flanqué de quatre tours ainsi que d’un pont-levis.  Jacques le Pelletier décède en 1510, sans héritier direct, le château est légué en héritage à son neveu Jacques qui est nommé Vicomte de l’Eau.

Peu enclin à continuer le commerce, il va par contre transformer radicalement le château, en effet il fait combler les fossés, construire une enceinte défensive, élargir les fenêtres et élever les toitures, supprime le pont-levis et le remplace par un portail d’inspiration flamande.

La guerre de religion stoppe les travaux, on note le passage d’Henri IV qui fait fuir le Duc de Parme. Le nouveau seigneur Louis de Martainville, chevalier d’Estoutteville, est à la cours de Versailles en tant que « conseiller du roi en ses conseils maréchal de ses camps » (1), il vie principalement des revenus de ses exploitations agricoles. Il fait également aménager des jardins à la française, les communs sont agrandis et l’intérieur des appartements est radicalement transformé.

En 1757, le dernier des Martainville décède sans succession possible. Le château passe de main en main et de famille en famille. Comme souvent cette instabilité va provoquer une forte dégradation du château.

En 1905, un marchand de bestiaux achète le château qui est déjà fortement dégradé et projette de détruire le château. L’état rachète, in extremis, l’ensemble et c’est le conseil régional qui dès 1955 fait restaurer le bâtiment et y installe en 1965 le musée départemental des Traditions et Arts Normands.

 

 
Le château est formidablement bien meublé et dans un très bel état :
 
Chambre du XVIIIe mais dans un  style XVe Salle à Manger du XVIIe-XVIIIe Armoire de 1779
 
Quelques exemples :Chambre du XVIIIe mais dans un  style XVe, Salle à Manger du XVIIe-XVIIIe et Armoire de 1779
 

 

 Chapelle du XVIe Saint-Adrien du XVe  Chambre style Louis XIII
 
Chapelle du XVIe, Saint-Adrien probablement fin XVe ( à cause de l'armure et de la coiffure ), Chambre style Louis XIII.
 

 

(1)    http://www.ecritsduforprive.fr/biblionum/delaigue%20aurelie/genealogie.pdf

 
 

 

Photographies
 

{gallery}chateau/chateaux-normandie/chateau-martainville{/gallery}