{gallery /}

Château de Sully
 


Le château de Sully est considéré comme l'un des plus beau châteaux de Bourgogne. Il est situé sur la commune de Sully en Saône-et-Loire, de la région Bourgogne. Il est classé au titre des monuments historiques depuis le 4 juillet 1995. Edifié initialement au cour du XVIe ,  par Gaspard de Saulx Thavannes artisan du massacre de la Saint Barthélémy, il fut fortement modifié jusqu'au XIXe siècle en respectant cependant en partie concept d'origine.  Le  château forme un quadrilatère, il comporte quatre corps de logis bâtis en retour d’équerre qui encadrent une cour centrale. Quatre tours carrées d'angles forment l'ensemble qui est entouré de douves remplies par l’eau de la Drée. Il fut le lieu de naissance du Maréchal et président de la république Maurire Patrice de Mac Mahon.

 


Informations
  •  Adresse : rue du château, 71360 Sully
  •  Téléphone :03 85 82 09 86

 

Historique
  sources : Sully écrit par Amélie Magenta et Margaret Rougeot (vendu sur place), Wikipédia, Bethléem.org

 
Le premier château aurait été édifié au XIIe, sur l’emplacement d’une des dernières batailles menées par Jules César de la guerre de Gaules. Le nom de Sully pourrait venir du Général romain Sillius qui aurait édifié une Villa dans la forêt.

Le premier seigneur connu est Hugues de Sully en 1180. Son successeur Gauthier de Sully est emprisonné par des pirates à Rhodes, lors de sa captivité il fait vœu à la Vierge Marie «  Si je reviens sain et sauf à Sully, je construirai une église en votre honneur »,  il fait construire  en 1236 dans la forêt de Sully le Val Saint Benoît, aujourd’hui dans la forêt de Battées près d’Epinac, qui est devenu de nos jours le Monastère des Petites Sœurs de Béthléem qui fait partie de la « famille monastique de Bethléem » fondée par Pie XII présente dans le monde dont Israël, Chypre, Italie, USA etc : famille monastique de Bethléem. Gauthier de Sully décède 4 ans plus tard en 1240. C’est au XIIe que la chapelle est édifiée à l’extérieur du Château.

Après la fin des Sully, c’est les seigneurs de Couches qui prennent la seigneurie ; Le château compte alors 8 tours entouré  de douves.
Au milieu du XIIIe c’est Pierre de Bauffremont qui en est le seigneur.
À la fin du XIIIe Marie de Beauffremont , dame de Couches,  épouse Etienne Ier de Bourgogne de Montagu, seigneur de Sombernon, puis se succède Philibert Ier de Bourgogne-Montagu en 1315, 1362 Hugues de Bourgogne-Montagu, puis XIVe Philibert de Bourgogne-Montagu, Jean II de Bourgogne-Montagu en 1406, 1440 Claude de Bourgogne-Montagu, chevalier de la Toison d’Or,  est le dernier héritier mâle de la famille de Bourgogne-Montagu à posséder le château.

1469, Jeanne  de Bourgogne-Montagu, fille naturelle légitimée par Louis XI, épouse de Hugues de Rabutin, seigneur d’Epiry, lui apporte «  chastel, maison forte et forteresse ».
Christophe de Rabutin, qui est l’ancêtre de Marie de Rabutin dit Mme de Savigné et de Roger de Bussy Rabutin, vend le domaine en 1515 à Jean de Saulx dont sa femme est Marguerite de Tavannes.

Au XVIe  se succède Guillaume de Saulx-Tavannes, puis Gaspard de Saulx-Tavannes, Lieutenant-Général de Bourgogne et Maréchal, connu pour avoir accompagnée Catherine de Médicis au moment du massacre de la Saint-Barthélemy, il criait dans la rue «  la saignée est aussi bonne au mois d’août qu’en hiver », c’est ce dernier qui fait entreprendre la reconstruction du château.


Mais c’est sa veuve, Françoise de Montrevel,  qui demande à l’architecte Nicolas Ribonnier, qui fut l’architecte du château de Pailly actuellement en Haute-Marne,  de le reconstruire. En 1583 elle écrit qu’elle veut «  rendre la dite maison de même valeur  et estimation que celui de Pailly » dont le but de faire un partage égale entre ses deux fils.

Cour intérieure du château de Sully


Jean de Saulx-Tavannes, le dernier propriétaire de cette famille du château de Sully, écrit des mémoires entre 1616 et 1621, tout en se retirant à Sully.

Puis le château est acheté par Claude de Morey en 1714, marquis de Vianges, il fait construire la façade et les terrasses qui surplombent le miroir d’eau au Nord, on peut noter notamment sur le muret les pierres qui représentent la couronne du Marquis. En 1748 Jean-Baptiste de Morey fait édifié par l’architecte Gabriel Franque la façade Nord et le grand vestibule de marbre, frère de Claude de Morey.

Il meurt et le château entre dans la famille de Mac-Mahon, en effet la veuve de Jean-Baptiste se remarie avec Jean-Baptiste de Mac Mahon, Ier marquis d’Eguilly titre accordé par Louis XV, depuis il n’a pas quitté la famille jusqu’à aujourd’hui. Les Mac Mahon , originaire d’Irlande, font partis des immigrés «  vol des oies sauvages » ayant fui la répression féroce contre les Catholiques, Maurice Mac Mahon rejoint alors l’armée de Louis XIV, puis Charles-Laure rejoint le vaisseau l’Aigle et combat avec Lafayette, c'est dans ce cadre que la famille Mac Mahon entre dans la Société de Cincinnati , ordre militaire des USA : Société de Cincinnati

XVIIIe, lors de la révolution française le château est sauvé de la destruction ou de la dégradation par la marquise Charlotte Mac Mahon une première fois, alors âgée de 80 ans. Cependant elle décède, le régisseur Claude de Beaune à l’idée de sauvegarder le corps de le marquise dans un bain de marc de Bourgogne, installée dans son lit, en lamentation devant le corps de la défunte il dit aux révolutionnaires «  La marquise n’est pas bien aujourd’hui, il vaudrait mieux revenir dans quelques jours » , le château est sauvé.

1808, naît le 13 juin au château Patrice de  Mac Mahon, 16ième enfant sur 17, son enfance est marquée par une attaque de loups dans la forêt du château, il est sauvé in extrémis par Mlle Loreau.
Mac Mahon s’est notamment illustré à la Bataille de Malakoff en Crimée, les Anglais somme Mac Mahon de quitter le fort en lui disant «  Sauvez-vous le fort est miné », Maurice Mac Mahon lui rétorque « j’y suis , j’y reste ». Napoléon III récompense Mac Mahon pour sa victoire à la Bataille de Mangenta en lui donnant le bâton de Maréchal et le titre de Duc de Magenta. Il combat également en Algérie contre les Kabyles qu’il écrase totalement, il est d’ailleurs nommé gouverneur d’Algérie en 1864.
Prisonnier à la Bataille de Sedan en 1870, avec Napoléon III, il est blessé et libéré. En 1873 il est élu président de la république et il fut le premier à vivre dans le palais de l’Elysée.

La famille d’une grande lignée d’officiers dans l’armée française, Patrice , le second Duc de Magenta, participe à la Bataille de Verdun en 14-18.
Pendant la seconde guerre mondiale le IIIème Duc de Mangenta entre dans la résistance du réseau « Alliance », connu couramment sous le nom de « l’Arche de Noë », qui fut l’un des plus grands réseaux de renseignements intérieurs.
Philippe de Mac Mahon, IVième Duc de Magenta, fait agrandir les vignobles et restaure le château, il le fait ouvrir à la visite en 1994.

C’est aujourd’hui la Duchesse de Magenta, veuve de Philippe de Mac Mahon, qui est en possède les lieux.




 

Photographies
 

{gallery}chateau/chateaux-bourgogne/chateau-sully{/gallery}