{gallery /}

Château du Frankenbourg
 

 

 

Château du Frankenbourg

 

Le château du Frankenbourg est situé à 702m d’altitude sur le col du Frankenbourg et le sommet du Schlossberg. Il succède probablement à une ancienne fortification de l’époque Celtique et Gallo-Romaine. La particularité de ce château alsacien est son donjon circulaire, ce qui n'est pas si fréquent que cela en Alsace. On a un mélange de fortifications de la fin XIIe ou début XIIIe, allant jusqu'à une période du XVIe. Situé sur un belvèdère naturel, il contrôlait la route antique du sel, du minerais d'argent et la route du vignoble.

Du sommet, on a une superbe vue panoramique sur le Val d'Argent et le Val de Villé. Le château, quoiqu'un peu ruiné, est encore dans un très bel état et offre  aux visiteurs une belle architecture. Il fait face  à quelques km de là au château du Haut-Koenigsbourg.

Article connexe. Châteaux d'Alsace.

CB

 


Informations
  •  Adresse : 67220 Neubois ou 67730 La Vancelle ( voir en dessous dans "heures d'ouvertures et visites" pour les détails )
  •  Téléphone : ( office du tourisme ) 03 88 57 11 69
  •  Heures d'ouvertures & Visites  :

  • Ouvert à toute heure, visite libre. Vous pouvez cependant y accéder en voiture uniquement le dimanche et en période estivale principalement ( l'hiver les routes forestières sont souvent fermées à la circulation en Alsace ). Les autres jours de la semaine,  la route forestière est fermée à la circulation motorisée, elle est située à la sortie de La Vancelle à côté du Restaurant Frankenbourg sur la rue du Général de Gaulle ( voir carte ici ). L'accès  à pied sur la route forestière est possible, mais vous ferez un grand détour avec plus d'une heure et demi de marche.  À pied je vous conseille  plutôt les itinéraires ci-dessous :
  • À pied: vous pouvez y accéder plus facilement soit à partir du village de La Vancelle ( rue de Frankenbourg ) ( moins d'une heure de marche ) ou du village du Neubois avec comme point de départ la rue des Chalets.
  • Il y a des bancs et des tables pour un pique nique sympa.
  •  

 

Historique
  sources : panneau informatif du SHVV

FrankenbourgIl reste une certaine incertitude sur son époque de construction mais sa première mention connue date du XIIe. Il appartient alors au comte de Von Frankenbourg, d’origine du Saargau en Franconie en 1143.

50 ans plus tard, en 1185, le seigneur de Frankenbourg est comte de Werde, château qui se trouve dans le comté de Benfeld , puis obtient le titre de Landgrave de Basse-Alsace en devenant alors le représentant de l’Empereur du Saint-Empire Romain Germanique. Avec ce titre il peut juger au nom de l’Empereur. La famille s’enrichit alors assez rapidement et devient alors très puissante.

Au XIIIe siècle la famille décline assez rapidement et tombe sous l’influence de l’évêché de Strasbourg.

Au XIVe siècle le château appartient aux comtes d’Oettingen.

L’évêque de Strasbourg en devient l’acquéreur en 1359. Très endetté il utilisa le château comme gage, ce qui conduit à sa dégradation rapide vu que le château était très peu entretenu.

En 1489 le grand chapitre de la cathédrale de Strasbourg l'acquiert avec notament Gragenhan ( le comte Ban ) jusqu’en 1789. Il est remis en état.

En 1582, le château est détruit par le feu et reconstruit plus tard en lui apportant quelques modifications.

1632 : pendant la guerre de Trente Ans, les Suédois y font une courte occupation. Le château est habité après le départ des Suédois mais est progressivement abandonné, probablement pour des raisons stratégiques.

Le château a aussi la particularité de conserver en son sein et les alentours plusieurs anciennes enceintes au nombre de 3 :

Une première enceinte probablement protocelte, qui occupait une partie de l’actuelle basse-cour du château. Renversée probablement volontairement, elle comportait des blocs entiers de plusieurs mètres de long (jusqu’à 3 mètres).
Une seconde enceinte qui ressemble étrangement au mur Païen du Mont-Sainte-Odile , dont  le mystère reste entier dans son utilisation et son origine. Constituée de gros blocs de grès rectangulaires avec des entailles en forme de « queues d’arondes ».
Le troisième mur, est constitué d’une enceinte en « murus gallicus » ( mur gaulois ), qui est constitué de pierres sèches de petite taille bridées de poutres en chêne, surmonté d’une palissade. Cependant l’utilisation de cette enceinte n’est pas encore démontrée aujourd’hui ( lieu défensif, cultuel ou autre ). Il existe en Europe une quarantaine d’ouvrages fortifiés de ce type.


Il est classé monument historique depuis 1898.

 

Frankenbourg Donjon

Donjon du Frankenbourg, notez le bosselage des pierres en grès rouge. L'ouverture au sol est ultérieure à la construction du donjon, en effet la porte d'entrée se situait en hauteur.

 

Marque de Tacherons

Marques de Tacherons ( au centre pour le plus visible ). Ces marques sont très fréquentes  dans les châteaux alsaciens, elles permettaient d'identifier les artisans pour le paiement. 

Gouttière de récupération d'eau

Gouttière de récupération d'eau. Les châteaux alsaciens étant en hauteur il n'était pas rare qu'il y ait des conduits permettant de récupérer l'eau de pluie.

 

Logis ruiné

Reste du logis du XIIe sur la droite, avec son puit de récupération d'eau au centre.

 

Photographies
 

{gallery}chateau/chateaux-alsace/chateau-frankenbourg{/gallery}