{gallery /}

Sainte Chapelle de Saint-Germain-en-Laye
 

Sainte Chapelle de Saint Germain en Laye

La Sainte chapelle de Saint-Germain-en-Laye  est l'une des premières Sainte-Chapelle, construite en 1238 et celle de Paris vers 1248, mais peut-être avec le même architecte de la Sainte-Chapelle de Paris ou la chapelle de la Sainte-Vierge dans l'Abbaye de Saint-Germain-des-Prés, Pierre de Montreuil

Voir aussi. Sainte-Chapelle. - Musée Archéologique - Clé de Voûte des Saintes-Chapelles de Paris, Saint-Germain-en-Laye et la Basilique de Saint-Denis -

 


Informations
  •  Adresse : Musée d'Archéologie Nationale et Domaine national de Saint Germain en Laye - Place Charles de Gaulle - 78105 Saint Germain en Laye Cedex
  •  
  •  Google Maps : Carte
  •  Téléphone :  01 39 10 13 00
  •  Heures d'ouvertures & Visites  : 
  • Le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 17h15. Du 2 mai au 30 septembre de 10h à 18h15 les samedi, dimanche et jours fériés.
  • Plein tarif 6€ ( 2010 ) 7€ ( 2012 ), mais gratuit pour les enfants de moins de 18 ans, les 18/25 de l'union européenne, les enseignants, les chomeurs et tous les 1er dimanche de chaque mois.
  • Il n'y a pas de parking gratuit mais plusieurs payants juste à côté. Le RER A ,ayant terminus Saint-Germain-en-Laye, est à quelques mètres du château donc très facilement accessible et visible quelque soit la sortie utilisée.
  •  

 

Historique
  Source :  documentation diverses

Cette église est une vraie perle historique et architecturale, probablement unique au monde dans sa conception, mais nous y reviendrons plus tard. Elle a avec miracle survécue à la destruction et modification du Château Vieux.

Le nom de l'architecte constamment cité est Pierre de Montreuil qui fut, probablement, l'architecte également de la Sainte-Chapelle de Paris. Il aurait aussi travaillé pour la basilique de Saint-Denis de 1231 et ce jusqu'a quasiment jusqu'a sa mort. Pierre de Montreuil est également un personnage très énigmatique puisque le nombre de ses œuvres n'est pas vraiment connu, d'autant plus qu'une vague histoire  de plagiat traîne encore aujourd'hui derrière lui. En définitive cela reste une supposition sur l'architecte, mais probablement la plus réaliste.

Pourquoi l'appeler Sainte-Chapelle ? Normalement une Sainte Chapelle est désignée en tant que telle à partir du moment qu'elle a ou a détenu des reliques du Christ. Dans le cas présent Saint-Louis aurait fait venir Baudouin II de Courtenay, alors empereur de Constantinople, à deux reprises dont une fois pour acheter les reliques sacrées, cependant cela reste très incertain en ce qui concerne la véracité des faits.

Il aurait  mis ces reliques pendant une courte période dans la Sainte-Chapelle de Saint-Germain. La question est donc de savoir si on peut apporter une crédibilité à cette légende ou histoire. Il faut souligner également qu'il y a de forts doutes sur le fait que les reliques ,qui sont encore en France ( Sainte-- Chapelle de Paris et Notre Dame de Paris ), soient des originaux...mais c'est une autre affaire. Les reliques achetées par Saint-Louis sont les suivantes :

Deux morceaux de la Vraie Croix, mais aussi vingt autres supposées reliques : la couronne d'épines, le sang du Christ, un morceau de couche de l'enfant Jésus, du sang issu d'une image du Christ, la chaîne, le Mandylion, une pierre de la tombe, du lait de la Vierge Marie, la lance ayant percé le flanc de Jésus, une croix victorieuse, le manteau pourpre, le roseau, l'éponge, un morceau du suaire, la serviette qui a séché les pieds du Christ, le bâton de Moïse, un fragment de la tête de saint Jean le Baptiste, la tête de saint Blaise, la tête de Saint-Clément et la tête de Saint-Siméon.

Si historiquement cette histoire est peu crédible selon certains historiens, il n'y pas de preuve irréfutable que ça ne soit pas exacte. Cela est d'autant plus vrai que ce récit est plusieurs fois repris dansplusieurs chroniques et ce n'est pas non plus disproportionné par rapport à la réalité. Ensuite sa ressemblance avec la Sainte-Chapelle de Paris est frappante ,même si ce n'est pas forcément évident au premier abord, mais on peut très bien lui faire un point de rapprochement avec la chapelle de Chaalis et d'autres œuvres attribuées à Pierre de Montreuil. Cette chapelle est le prototype de plusieurs Saintes-Chapelles, car antérieur de 10 ans environ de celle de Paris, c'est donc probablement la première dans ce style gothique flamboyant.

 

La naissance

C'est Philippe Auguste, vers juin 1223, qui fait édifiée une petite chapelle juste à côté du grand châtelet en l'honneur de la vierge Marie à la base prévue pour les habitants de la ville et située sur l'actuelle Sainte-Chapelle. Cette chapelle précédente nulle trace, puisqu'elle fut remplacée quelques années après par celle que nous connaissons aujourd'hui, d'ailleurs il n'est même pas certain qu'elle fut terminée. Il faut rappeler que Saint-Louis vouait à Philippe Auguste une profonde admiration, par ailleurs il est le premier roi de France à avoir connu de son vivant son grand-père, lui-même roi auparavant.

Du haut de cette chapelle, 800 ans vous contemplent

De 1238 jusqu'à 1346 l'église et le château vécurent des jours relativement paisibles, mais la guerre de Cent Ans fait rage. Le prince Noir qui avait environ 16 ans à l'époque, appelé ainsi par son armure de noir, fils aîné du roi d'Angleterre Édouard III va marquer de son empreinte destructrice Saint-Germain-en-Laye. Après avoir débarqué sur les côtes normandes le 12 juillet 1346, il passera par Poissy qu'il brûlera et saccagera comme lui seul en connaît le secret.

À Poissy, il utilisa les manuscrits de l'actuelle collégiale de Poissy pour ses chevaux qui eux-mêmes résidèrent quelques jours dans la même collégiale. Il est bon de rappeler que ce Prince était un personnage sanguinaire, n'hésitant pas à tuer femmes et enfants . Il a beaucoup participé dans la haine française contre les Anglais ( qui somme toute étaient français également dans un certain sens ...). Il n'est pas, heureusement, le reflet de la plupart des princes d'Angleterre, on pourrait même dire que c'est une exception.

Août 1346 le prince Noir s'approche de Saint-Germain-en-Laye et pendant tout son avancé depuis la Normandie il n'y aura très peu de résistance, ce qui ne veut pas dire que les combats ne furent pas âpres. Le château de Saint-Germain-en-Laye, tout comme celui de Poissy, ne résistèrent donc guère à la puissante armée anglaise cela d'autant plus que l'armée du roi de France était concentrée surtout vers Saint-Germain-des-Prés.

Il y restera six jours environ, pendant lesquels il s'adonnera à la destruction de plusieurs monuments, dont le château vieux , le château d'Hennemont, le château de la Montjoie dans la forêt et divers bâtiments.

C'est le 15 août 1346 qu'il fera faire un feu de joie avec le château vieux. Cet incendie sera vu jusqu'à Paris. Seule la Sainte-Chapelle restera intacte. Plusieurs théories sur le fait qu'elle est survécue sans ombrage :

La plus improbable : le prince noir apparemment éméché par les joies de l'alcool n'aurait pas voulu détruire la sainte chapelle, car c'était le jour de la Sainte Vierge. Au vu de comment il a saccagé la collégiale de Poissy cela est franchement très peu probable.

La plus probable à laquelle j'adhère plus volontiers : sa construction presque totalement de pierre n'aurai pas permis sa destruction par le feu., de plus à l'époque le château n'était pas annexé complètement au grand châtelet, c'est franchement la plus logique. La Sainte Chapelle vécut donc ce jour de 15 août probablement l'un de ses jours les plus périlleux.

Il faudra attendre François Ier pour que de nouvelles modifications surviennent.

Sainte Chapelle Cour Intérieure

 

 

 

François Ier fait donc édifier en lieu et place du petit Châtelet et du grand châtelet le château que l'on connaît aujourd'hui. Malheureusement pour la Saint Chapelle la rosace qui faisait face au coucher de soleil sera définitivement cachée derrière le château. Elle qui déjà ne bénéficiait pas vraiment d'une luminosité ambiante excellente, cachée en partie par le chemin de ronde, plongeait cette fois-ci dans un sombre enfouissement.

Sur cette photo, lors des journées du patrimoine, on peut voir comment était située la chapelle sous François Ier, avec une différence notable en haut. En effet les colonnes du haut ne sont pas d'origines, elles ont été réalisées par Eugène Millet l'architecte de la restauration du château vieux pour rendre l'ensemble plus homogène.

 

 

 

Retable commandé par Louis XIII pour la Chapelle de Saint-Germain-en-Laye, aujourd'hui il est dans la Basilique de Saint-Denis.

 

Mais c'est Louis XIV qui va vraiment "enfermer dehors" la sainte Chapelle en demandant à Jules Hardouin-Mansart d'agrandir le château.

plan mansart

 

 

Cette fois-ci non seulement la sainte chapelle perd de la lumière, mais elle est presque complètement enfouie entre les deux nouvelles tours 'carrées'. Alors que cette chapelle avait été construite pour obtenir une clarté maximale malgré les murailles aux alentours, elle a perdu une grande partie de sa splendeur.

Sur ce plan en rouge la Sainte-Chapelle, même si on ne le voit pas vraiment, un mur entre les deux tours cachait en grande partie le lieu de culte. 

 

 

 

 

restauration

 

C'est seulement lors des travaux de la rénovation du château, c'est-à-dire vers les années 1870-1880, lors des modifications pour revenir à peu près à l'état d'origine que la chapelle Notre Dame de Saint-Germain va reprendre sa luminosité. On y découvrira même derrière d'épais plâtres la rosace d'origine et ses vitraux ( à vérifier cependant ....), mais qui seront malheureusement démantelés.

Sur la photo de gauche on note la flèche. Elle a été supprimée pour plus d'authenticité à celle d'origine. En effet elle n'apparait en réalité sur aucun document et aucune trace de son existence n'a pu être prouvée. Malgré donc sa construction il a été décidé de la supprimer début des années 1900. Cette photo a du être prise entre 1890 et 1900. Sur la droite la Statue de Thiers, disparue aujourd'hui.

Depuis elle n'a plus été modifiée, au mieux elle est entretenue. Depuis fin 2005 il semble que la toiture pose problème.

 

 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}abbayes-eglises/sainte-chapelle-saint-germain-en-laye{/gallery}